ateliers
& lieu d'exposition
21 rue du Polygone F-25000 Besançon
+33 381512821
toshiba.house@yahoo.fr

© 2015 - Toshiba House - Crédits & mentions légales
http://www.toshibahouse.com/in/files/gimgs/th-7_v2-4.jpg
http://www.toshibahouse.com/in/files/gimgs/th-7_v2-6.jpg
http://www.toshibahouse.com/in/files/gimgs/th-7_v2-7.jpg
http://www.toshibahouse.com/in/files/gimgs/th-7_v2-1.jpg
http://www.toshibahouse.com/in/files/gimgs/th-7_v2-2.jpg
http://www.toshibahouse.com/in/files/gimgs/th-7_v2-3.jpg
http://www.toshibahouse.com/in/files/gimgs/th-7_v2-5.jpg



vol. 2 / 15 oct. — 19 nov. 2010
Mur & Sol
Frédéric Sanchez, Grégory Cuquel
& Anthony Jacquot-Boeykens

« La sculpture, c'est ce contre quoi on se cogne quand on recule pour regarder une peinture » 1

Au sol, Yard, surface maintenant, d'Anthony Jacquot-Boeykens et Grégory Cuquel, une sorte de Carl Andre accidenté dont le titre implicite le rapport privilégiéà l'espace délimitant une zone de projection mentale et de concentration entre le dojo et le jardin zen; au mur des peintures monochromes de Frédéric Sanchez empruntant leurs proportions, formes et couleur, aux plaques de Placoplatre marine utilisées dans le bâtiment 2 comme s'il se proposait de décliner cette série de peintures dans les différents genres historiques, s'interrogeant ainsi sur le rapport d'échelle entre le corps et le format de ces plaques en tant qu'unité modulaire appliqué à l'architecture sérielle.

L'exposition MUR & SOL, a donc bien quelque chose de tautologique, tant au niveau de la forme, de la destination des œuvres (placo au mur, carrelage au sol) que dans les moyens de production qui sont ceux utilisés dans les grandes constructions urbaines, renvoyant dos à dos la facture et le motif, le sujet et les constituantes de l'œuvre.

« une abstraction un peu poussée de la peinture "en bâtiment"...» 3

Dans la sculpture de Grégory Cuquel & Anthony Jacquot-Boeykens constituée de carreaux de carrelage éclatés et de polystyrène extrudé tout comme dans les monochromes de Frédéric Sanchez, le mode opératoire est plutôt additionnel que soustractif; empilant les niveaux de sens comme les couches de peinture, ou dans l'amorce de ce troisième niveau proposé dans la sculpture par ce carreau de polystyrène, une strate supplémentaire comme si l’art se superposait au réel en le dupliquant.

-------------------------------------------
1 Ad Reihnardt
2 Rappelons qu'il y a spécifiquement dans la peinture française, des distinctions de format suivant le genre pictural : marine, paysage, portrait.
3 « La figuration la plus radicale, c’est bien aujourd’hui l'objet trouvé et/ou choisi, et une abstraction un peu poussée de la peinture "en bâtiment" ». Olivier Mosset, "La couleur des objets," in Jessica Stockholder, Edge of hot house glass, Carré d’art, Nîmes, 1993

© photos : Nicolas Waltefaugle